Que faire quand il me reste quasiment plus aucun point de permis

Avec le système des points de permis de conduire, la validité de celui-ci se trouve annulée automatiquement quand le solde arrive à zéro. La répétition de certaines infractions moyennement graves peut faire évoluer avec les ans ce solde disponible et le faire tendre dangereusement vers zéro. Les stages permis à points sont un des éléments du dispositif permettant de faire remonter ce décompte plus rapidement.

On se base ici sur les cas les plus courants, quand la consommation d’alcool ou bien de stupéfiants est en cause, les sanctions sont souvent bien plus importantes et brutales. N’oublions pas, hors les éternels commentaires et débats concernant les différentes causes, que dans plus de 90 % des cas c’est bien le comportement d’un conducteur qui est la cause principale d’un accident grave. L’engagement de respecter à la lettre les règles du code de la route est pourtant, avec la formation à la maîtrise d’un véhicule, une des bases du permis de conduire.

Certes, ce genre de situation inconfortable serait à éviter avec une meilleure prise en compte des règles qui s’appliquent à toute conduite d’un véhicule à moteur. Mais il faut tirer parti positivement de la situation dans laquelle on se retrouve. Le système des points est justement conçu pour laisser à chacun une possibilité pour se sortir avec bonne volonté de ce mauvais pas avant que la situation ne soit désespérée. N’oublions pas non plus le cas des jeunes conducteurs encore sous permis probatoire. Chaque année un petit capital de points va aider à passer cet apprentissage douloureux « sur le tas ».

Que faire quand mon permis approche de zéro point

Contester le dernier PV reçu

Certes c’est possible, encore faut-il être certain de gagner sur ce terrain. Le cas le plus classique est l’identité du conducteur. Si vous recevez une amende et une notification de retrait de point(s) alors que ce n’était pas vous le conducteur, vous pouvez contester. Mais vous devez également fournir les coordonnées complètes du conducteur effectif. En dernier recours, c’est en effet le propriétaire du véhicule qui se voit verbalisé si l’identité du conducteur réel ne peut être établie.

Certaines personnes essaient de finasser en indiquant des prête-noms (la vieille grand-mère centenaire et impotente est un cas classique). C’est une idée très dangereuse, car quand la supercherie est découverte, il s’agit alors d’un délit et les sanctions sont telles que le jeu n’en vaut très certainement pas la chandelle. Certains cabinets d’avocats proposent régulièrement leurs services pour les contestations. C’est à utiliser avec de grandes précautions, car il s’agit trop souvent d’exploiter des légendes urbaines. Payer ce service, ne pas gagner et voir l’application de la sanction effective (le délai de récupération court à partir du règlement de l’amende) simplement retardée est une perte de temps et d’argent la plupart du temps.

Payer immédiatement son dernier PV

Le délai en vue de la remise au maximum des points commence à la date du paiement de l’infraction. Dans le cas où la dernière infraction n’entraîne le retrait que d’un seul point, il peut être intéressant de la payer le plus vite possible. Tout d’abord, vous pourrez bénéficier du « tarif minoré ». Ensuite, le point enlevé sera plus rapidement susceptible de se retrouver à nouveau à votre crédit. La période est dans ce cas de 6 mois seulement. Cela ne va pas fondamentalement changer la donne, mais, au point où on en est, tout point récupéré plus rapidement sera un bonus.

Envisager sérieusement un stage

Supposons que vous venez de commettre une infraction qui va entraîner le retrait de vos derniers points de permis de conduire et donc son invalidation. Si vous n’avez pas encore reçu la lettre 48SI vous notifiant cette invalidation et vous enjoignant de restituer votre permis de conduire, il n’est peut-être pas trop tard. Essayez de trouver une place dans un stage volontaire se tenant le plus tôt possible. Si vous avez terminé ce stage avant d’avoir reçu ladite lettre, les points récupérés au cours de celui-ci éviteront qu’elle ne vous soit envoyée ou bien la rendront caduque. Cette démarche basée sur la lenteur administrative suppose que vous n’ayez pas suivi, ni volontairement si de façon forcée, de stage depuis un an et un jour. Elle suppose également que vous ne serez pas condamné à un retrait de permis hors le décompte des points.

Supposons par contre que votre dernière amende réglée a fait chuter votre solde de points dangereusement bas sans vous soumettre de force au suivi d’un stage de récupération de points de permis. Si vous n’avez pas suivi de stage de sensibilisation à la sécurité routière depuis plus d’un an, c’est l’occasion ou jamais d’y penser. Quatre points de permis sont à retrouver en deux jours de stage et une grosse centaine d’euros de frais de participation. La récupération sera effective dès le lendemain du cursus suivi avec assiduité et sérieux. De quoi continuer à conduire avec moins de stress de ce côté là, et donc normalement avec un comportement apaisé et plus sûr.

Se mettre à conduire à l’économie de points

Que vous décidiez de suivre un stage de récupération de points ou non, il est temps de sérieusement modifier votre comportement au volant. Dans le cas contraire, vous savez que la pente dangereuse va se terminer par une invalidation pour solde nul.

Sans faire de grande théorie, quelques astuces assez simples peuvent permettre de moins risquer de se faire verbaliser. On n’y pense pas toujours, mais nous vous en rappelons quelques-unes dans notre page spécifique : conduire à l’économie de points de mon permis.

Cette situation du nombre de points qui diminue très dangereusement n’est qu’un des cas de figure rencontrés par le détenteur d’un permis à points. Notre site vous permet d’obtenir une réponse à de multiples interrogations dans ce domaine.



Conduire à l’économie de points de mon permis

Afin de moins risquer de perdre mes derniers points de permis de conduire, je peux prendre certaines habitudes salvatrices. En savoir +